L’ascension de Lucas MAZUR

Article de la Nouvelle République du 30 septembre 2015

Il y a quelques semaines, en Angleterre, le Tourangeau Lucas Mazur prenait de l’argent (le métal tout symbolique et non des espèces sonnantes…) au championnat du monde de parabadminton dans la catégorie SL4.

JPEG - 64.4 ko
Lucas Mazur porte déjà haut les couleurs françaises et rêve de le faire aux JO en 2020

Plus d’un garçon aurait été heureux de la performance, mais c’est mal connaître Lucas Mazur qui est un compétiteur né. « J’ai battu le numéro 2, un Malaisien en demi-finale. Et en finale, face à l’Indien n° 1 mondial, j’ai gagné le premier set 21-18, j’ai perdu le suivant 21-10 et j’ai mené 11-6 dans le troisième set, avant de fléchir physiquement et de m’incliner 21-15. »

Le lycéen de Choiseul sait déjà de quoi son avenir immédiat sera fait : « Je devrais passer numéro 2 mondial, car cela fait deux fois que je bats le Malaisien. Et il faut que je travaille le physique. J’ai encore une bonne marge de progression. »
Son avenir à court et moyen terme est tout aussi tracé : sur le plan scolaire, il veut décrocher son bac. Sur le plan sportif, il a les championnats de France en janvier 2016 en point de mire, suivis par les championnats d’Europe aux Pays-Bas en août 2016, avec un challenge ambitieux : « Je suis tenant du titre en simple et j’avais terminé troisième en double. Là, je vais jouer les trois tableaux (simple, double et double mixte) et j’essaierai de remporter les trois. »

Par contre, pas de Jeux handisport au Brésil pour la bonne et simple raison que le badminton n’est pas encore admis. Il le sera, par contre, en 2020 à Tokyo. « C’est mon objectif… lointain numéro 1. Y participer et y faire bonne figure. »
Lucas Mazur mène aussi une quête quotidienne avec la recherche de sponsors. La Fédération française handisport ne roule pas sur l’or et ses licenciés doivent aussi faire preuve d’imagination. Il en a convaincu quelques-uns, ce qui lui a permis de se rendre à l’étranger ces derniers mois, en Espagne, en Chine et en Irlande, sans oublier un stage en Corse.

Et comme les voyages forment la jeunesse, paraît-il, il s’est fixé l’objectif de se rendre en Indonésie pour un stage et un tournoi durant l’été 2016. Ce garçon, épatant, qui déborde de vitalité et d’idées, est unanimement apprécié au C.E.S.T Badmintonhttp://www.cest-badminton.org/. Rien d’étonnant.

Jean-Éric Zabrodsky

menu

PRESSE


AMIS ET ANCIENS


KARATE


BASKET


BADMINTON


JUDO


OMNISPORTS


TENNIS DE TABLE


ARCHIVES


DANSE MODERN’ JAZZ


menu
menu

DERNIERE NEWS

Changement d’horaire : sophrologie

Pour cette seconde année, nous avons décidé de (...)

Lire la suite menu
menu

PARTENAIRES


  • Region Centre
  • CG37
  • Ville de Tours
  • Tours Plus
  • Ministère des sports
  • CNDS
  • NR
  • NR.fr
  • Présence graphique
  • cms
  • Prowebserver
  • Audilab
  • Immo de France
  • Tereygol
  • Worknett
  • AG2R
  • DELAUNAY
  • Tours Repro
  • Groupe MDS
  • AXA
  • Styl Pub
  • TOSHIBA
  • Pierre Bourlois
  • ThyssenKrupp
  • Peintures Charron
  • Herve Thermique
  • Mestivier
  • MD
  • Prowebserver
  • WorkNett
  • Regis Coiffure
  • Sprot37
  • Matmut
  • Kanger
  • Les Plombiers
menu
menu

FLASH INFO

Votre préinscription aux sections sportives en ligne dès aujourd’hui
ICI

menu